Sensible...

La sensibilité est un sujet assez exploré ces derniers temps : l'hypersensibilité notamment. Personnellement j'ai décidé de partager avec vous mes pensées et réflexions car elles ont beaucoup été tournées vers cette notion ces deux dernières années. Mon métier y étant intimemement lié, cela vous permettra également de mieux comprendre l'approche de mon accompagnement.

 Il est souvent difficile d'accepter de notre sensibilité lorsqu'elle est accrue. J'ai beaucoup souffert, refusé, rejeté cette partie de moi croyant que c'était une sorte de malédiction... C'est d'autant plus compliqué lorsqu'on ne sait pas réellement qui on est, que l'on manque de repère, la sensibilité déboussole encore plus notre univers déjà instable... A ce moment j'aurais envie de la lier à l'empathie car je trouve qu'elles sont étroitement liées... 

Alors on "baigne" dans notre incertitude face à la vie, nos questions, nos doutes... et en plus, les émotions, pensées, attitudes des personnes nous entourant s'entremèlent et nous plonge encore plus profondément dans l'abîme de nos interrogations : leurs questions et malaises se mélant aux notres... 

C'est un peu négatif comme tableau mais c'est plus ou moins ce que j'ai vécu pendant des années, avec des passages positifs et heureux mais également des passages sombres et troublants.


 Vers l'âge de 26 ans, j'ai commencé à ressentir quelque chose d'étrange au fond de moi... le sens de ma vie était pourtant là puisque j'étais agricultrice bio, vivait sainement, travaillait dur...Que se passait-il donc, pourquoi ressentir cela alors que j'ai un métier valorisant et une vie telle que je l'avais choisie...?

Il est apparu petit à petit une lueur qui s'est intensifiée : ma place n'était pas là, ma place était auprès des autres, ceux qui avaient besoin de moi, et moi j'avais besoin d'aider... 


 La méditation de pleine conscience à ce moment m'a réellement aidée à percevoir cela en moi et avoir la force de laisser cette vie pour en commencer une autre. 

J'ai beaucoup tatonné au départ mais j'ai décidé de laisser parler ma sensibilité et de la suivre tel un guide.

Il faut dire que j'agîs depuis presque toujours en écoutant mon intuition et le fait de laisser ma sensibilité prendre plus de place, à amélioré ma capacité à prendre les bonnes décisions. Notamment en les prenant selon ce que je ressens et non selon d'autres critères comme la bienséance ou la volonté de rentrer dans une "norme"... 

La norme a ses bons côtés et elle est rassurante, néanmoins je reste persuadée que ceux qui s'en soucient peu et vivent leur vie au plus près de leurs besoins sont plus heureuses, épanouies et proches de leur chemin de vie, mission, "power patate" (super pouvoirs qu'on à chacun de nous et qui nous permet de nous réaliser pleinement : livre de Florence Servan Schreiber "Power patate, je conseille ;-)  )

La pleine conscience, puis les médecines douces, et l'Ayurvéda m'ont ouvert des champs de possibilités d'épanouissement, de découverte de ma vraie personnalité, celle qui comprend très fortement la sensibilité comme "super pouvoir"... C'est alors que petit à petit j'ai appris à l'apprivoiser, la comprendre, l'écouter, m'en servir pour voir la vie d'une autre façon. Mon brouillard à fait place à un soleil rayonnant et réchauffant ... 


 Ma vie n'est pas parfaite, mon moral est parfois un peu "dans les chaussettes" mais petit à petit, je me répare, me retrouve, et les prismes de soleil et de couleurs emplissent ma vie et la façonnent en relief et textures d'émotions, de vagues de bonheur et de tristesse... mais cette texture me plaît, me donne espoir et envie de continuer dans ce sens. La sensation étrange au fond de moi a complètement disparue.


 L'Ayurvéda m'a donné les outils pour comprendre, explorer cette sensibilité et m'en servir concrètement.

Ma perception, mon écoute se sont accrues et me permettent de suivre mon chemin mais aussi d'aider d'autres personnes à acquérir ces outils pour leur propre chemin.

Si l'on se comprend, qu'on apprend à s'aimer, il devient possible d'aider réellement les autres et non d'appliquer un programme, des préceptes sous prétexte que c'est ce qu'il faut faire...

La boucle positive se met en route: écouter, comprendre pour accompagner au mieux. 

Il s'agit d'apprendre à décoder nos émotions, nos réactions en lien avec notre corps (sentir la frustration monter, la colère, l'envie...)

afin de réagir au plus près de ce que nous sommes et non réagir "en ping pong" et le regretter parfois. L'impulsivité est diminuée et fait place à la sensibilité et la raison "du coeur'.

Personnellement cela implique des aménagements dans ma vie et parfois un besoin de "retrait" mais petit à petit l'équilibre prend place.

Ma sensibilité me permet désormais de vivre pleinement les émotions et non de les rejeter, elle m'a ouvert un champ de possibilité immense...


 Je dois encore travailler dessus, la faconner, l'ajuster à moi, mais le plus important est fait : je suis sensible et j'en suis fière !

Je souhaite transmettre mes investigations et mettre à profit ma sensibilité et mon empathie pour accompagner, écouter, masser, prendre soin...

 "Ne méprisez la sensibilité de personne. La sensibilité de chacun c'est son génie"

A bientôt mes pivoines et n'ayez pas peur de vos émotions...!

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

logo gris
06.19.57.15.29